Franco Basaglia et la suppression des hôpitaux psychiatriques en Italie

36:58
 
Share
 

Manage episode 316980854 series 2879615
By Déambulations Cognitives. Discovered by Player FM and our community — copyright is owned by the publisher, not Player FM, and audio is streamed directly from their servers. Hit the Subscribe button to track updates in Player FM, or paste the feed URL into other podcast apps.

Dans cet épisode, je reste sur le sujet de la psychiatrie et de son histoire, en me tournant cette fois vers l'Italie. Ce pays constitue un cas d'étude spécialement intéressant dans ce domaine parce qu'il a adopté en 1978 une loi visant l'abolition complète de ses hôpitaux psychiatriques et leur remplacement par d'autres modes de soin. Comme on peut aisément se l'imaginer, cette loi, appelée « loi 180 » ou « loi Basaglia », a suscité et continue de susciter de vastes débats.

Ce nom de « loi Basaglia » vient de Franco Basaglia, un psychiatre italien qui est l'auteur du livre dont je parle principalement dans cet épisode. Plus exactement, ce livre est un ouvrage collectif, qui a essentiellement été écrit par les membres de l'équipe qu'il avait formée autour de lui lorsqu'il était directeur de l'hôpital psychiatrique de Gorizia. C'est dans cet hôpital qu'il a pour la première fois mis en pratique les idées qui allaient conduire plusieurs années plus tard à cette fameuse loi. Le livre nous plonge directement dans cette période de réforme intense visant l'ouverture et la démocratisation de l'hôpital à travers une collection hybrides de textes allant de la pure description et retranscription de certaines de leurs assemblées à des textes très théoriques. Ce qui permet de saisir les justifications qui ont été à la base de ces changements, ainsi que les doutes, résistances, paradoxes et autres problèmes qu'ils ont eu à affronter, tant sur le plan pratique que théorique.

Il est à noter que ce livre est d'autant plus important pour comprendre cette époque qu'il a été un best-seller en Italie, et qu'il a été traduit dans plusieurs langues.

Pour cet épisode, j'ai également fait le choix de parler davantage du contexte (comme je viens brièvement de le faire), tout d'abord parce qu'il m'a particulièrement intéressé (entendre parler de la fermeture complète des hôpitaux psychiatriques ne peut que susciter la curiosité), ensuite parce qu'il m'a semblé nécessaire de le faire pour pouvoir mieux expliquer l'intérêt et le sens du livre.

9 episodes