Gilets jaunes : sous les pavés l’algorithme Facebook

23:26
 
Share
 

Manage episode 222664607 series 2406434
By Discovered by Player FM and our community — copyright is owned by the publisher, not Player FM, and audio streamed directly from their servers.

Episode 85 : Gilets jaunes : de l'algorithme Facebook à la rue

C’est une lame de fond qui a secoué Facebook. Le mouvement des gilets jaunes s’est constitué sur le réseau social à coup de groupes privés, de publications virales et d’événements FB.

De la colère générale et des coups de gueule personnels que l’on pouvait voir au quotidien sur notre feed Facebook, le mouvement s’est organisé sur les réseaux sociaux.

Une perte de confiance dans les médias traditionnels, dans le journalisme traditionnel a créé cette volonté des gens de communiquer eux même, par leurs propres moyens, avec les outils mis à leur disposition.

Les réseaux sociaux se sont tout naturellement imposés..

Des semaines de mobilisation « social media » ont précédé la mobilisation physique des « gilets jaunes » Facebook a été le premier point de ralliement de la population

Les réseaux sociaux en général (mais surtout Facebook) ont été utilisés comme outil de communication, comme relai des informations importantes. C’est là que ce sont synchronisées toutes les informations.

Facebook c’est le vivier numérique des gilets jaunes.

Comment tout ça a commencé ? Quelle a été la mécanique de viralité ?

L'éclosion du mouvement s'est organisée en plusieurs temps sur le réseau.

Il y a 6 mois, une pétition change.org pour une baisse des prix du carburant à la pompe circule fortement en ligne. Inititée par une certaine Priscillia Ludosky cette pétition compte aujourd’hui 1million 120k signataires.

Fin octobre, 2 chauffeurs routiers trentenaires originaires de Seine-et-Marne lancent l’idée d’une action le 17 novembre, en créant un événement "Blocage national contre la hausse du carburant ». En quelques jours se sont près de 200.000 personnes qui se déclarent intéressés par l’évènement sur Facebook.

Dans la foulée se sont créés une myriade d’évènements, de pages et de groupe sur Facebook. En lieu et place de chefs, le mouvement s'en remet à des « content creators » improvisés qui utilisent la force de la vidéo face caméra pour passer leur coup de gueule.

La plus emblématique c’est Jacline Mouraud, jusqu'alors simple citoyenne du Morbihan. Elle enregistre le 18 Octobre un vidéo face caméra contre Emmanuel Macron et sa "traque aux conducteurs ». La vidéo compte aujourd’hui plus de 6 millions de vues.

Le 17 novembre on compte, 1500 rassemblements organisés sur Facebook.

Et dans certaines villes l’engagement est tout simplement dingue.

  • Sedan: 18.000 habitants, 4.600 personnes sur l'event

  • Dieppe: 30.000 habitants, 6.700 personnes

  • Auxerre: 35.000 habitants, 5.900 personnes

Le nouvel algorithme Facebook offre un espace de visibilité jusqu’ici massivement utilisé par les contenus médias

La viralité de ces vidéos s’explique notamment par la mise en place du nouvel algorithme de Facebook, privilégiant les interactions entre proches plutôt qu’avec des pages, notamment celles des médias.

Le mouvement bénéfice aussi de la force offerte par les groupes au sein de l’algorithme FB. Mark Zuckerberg l’avait annoncé, il souhaite remettre les communautés au coeur de Facebook.

Les parties politiques nettement dépassés. Les administrateurs de groupes sont devenus des porte-paroles

Dans ce mouvement sans chef, les administrateurs de groupes Facebook semblent avoir pris le rôle de porte-paroles.

Priscillia Ludosky l’instigatrice de la pétition change.org est aujourd’hui à la tête d’un groupe Facebook baptisé « La France en colère !!! », qui enregistre à ce jour plus de 222.000 membres.

Pour info, c’est déjà bcp plus que la page officielle de La France Insoumise qui compte 130k fans.

Une maitrise parfaite des outils de Facebook / des médias sociaux

Comment Facebook est devenu la télé des "gilets jaunes"

Le mouvement a commencé par des pages sur la thématique du « mouvement du 17 novembre »

On observe comment le web a contribué à l’organisation du mouvement, certaines pages ont utilisé des Sondages Google « google forms » pour essayer de centraliser les informations liées au mouvement.

  • Tenez nous informés des lieux de blocages prévus

  • Dites nous combien vous serez que l’on puisse le relayer

Sur des pages facebook On trouve aujourd’hui de nombreuses pages facebook qui en parlent mais on en a 2 qui ressortent directement des résultats de Facebook

« Les gilets jaunes » > 56K « Nous Gilets jaunes » > 36K « Soutien aux gilets Jaunes » > 20K

Un groupe Facebook compte tous les Gilets Jaunes de France « AUCUNE PUBLICATION….. JUSTE UN CHIFFRE » « Compteur officiel de gilets jaunes » > 2.630K

Sur les Groupes Facebook Mais ce qui est le plus impressionnant ce sont les groupes Facebook et c’est là où l’ampleur de Facebook et l’utilisation de ses outils natifs sont les plus impressionnants . Quelques groupes en témoignent

« Les gilets jaunes » > La liberté guidant les gilets jaunes > 142K

Sur Instagram Une page Instagram @giletjaune2018 «semi officielle » a plus de 12K abonnés Une page instagram @jaunegilet à près de 1000 abonnés

Les hashtags ne sont pas en reste Le #giletsjaunes compte déjà 29K publications Au singulier #giletjaune 29.2 K

Facebook l’outil de la révolte mais aussi des rumeurs de censure

Mais les « gilets jaunes » s’appuient sur Facebook autant qu’ils s’en méfient. Sur différentes pages, beaucoup sont persuadés que le réseau social censure leurs commentaires, voire même des événements, des groupes ou des pages sur lesquels ils s’organisent.

Sur différentes pages, beaucoup sont persuadés que le réseau social censure leurs commentaires, voire même des événements, des groupes ou des pages sur lesquels ils s’organisent.

Sans doute que les rumeurs ont un lien avec l’annonce par Emmanuel Macron de la création d’un groupe de travail composé d’employés de Facebook et de membres issus d’autorités françaises.

Certains « gilets jaunes » voient un lien entre cette annonce et les manifestations de la fin de semaine. Ils sont persuadés queFacebook et le gouvernement français sont de mèches pour les empêcher de se réunir et de manifester.

Le responsable de la chaîne YouTube "Osons causer" (207 000 abonnés) présente une autre version des faits. "Nous n'avons pas fait les frais d'une censure politique sur Facebook, du moins pas à notre connaissance. L'une de nos vidéos qui était très consultée est devenue invisible pendant plusieurs heures, mais on imagine qu'il peut s'agir d'une procédure de vérification des contenus qui buzzent "trop vite"."

Sur Facebook une révolte à visage découvert

Il y a tout de même un aspect étonnant dans cette mobilisation : c’est une révolte à visage découvert. Sur FB les sympathisant s’exprime à visage découvert et sans pseudo.

On voit aussi des personnalités émerger grâce aux live Facebook

Fly Rider de son vrai nom Maxime Nicolle, il est intérimaire à Dinan (Côtes-d'Armor). Il se fait connaitre avec des vidéos live sur Facebook. 91k personnes le suivent sur son profil perso FB.

La peur que le gouvernement et les services de l’état ne récupère leurs infos personnelles pour les fichier.

Un mouvement venu de la base et qui marche au mérite !

Le principe est simple. Vous souhaitez organiser une action ? Vous créez un groupe ou un évènement sur Facebook et vous mobilisez. Si vous êtes 3000 au rond point du Leclerc vous avez fat du bon travail sinon et bien vous serez seul sur place.

Autre sources : Le prix des gilets jaunes explose sur Amazon Comment Facebook contribue à l'eclosion des gilets jaunes Gilets jaunes y'a t'il une censure politique sur Facebook

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Contact : bonjour@supernatifs.com

110 episodes available. A new episode about every day averaging 22 mins duration .